Accueil / Sports / Souleiman dans l’histoire

Souleiman dans l’histoire

Ayanleh Souleiman a apporté à Djibouti sa première médaille d’or dans un Championnat du monde en salle, en enlevant le 1 500m, samedi à Sopot.

Ce titre de champion du monde en salle du 1 500m, Ayanleh Souleiman ne voulait le laisser à personne. Samedi à Sopot, le coureur de Djibouti a mené le train de la finale, avant de placer une ultime accélération à l’entrée de la dernière ligne droite. Avec un chrono de 3’37 »52, Souleiman, seulement vingt-et-un ans, a apporté à son pays sa première médaille d’or dans des Mondiaux indoor, et son premier podium tout court.

On connaissait Ahmed Salah, le marathonien médaillé d’argent aux Mondiaux 1987 et 1991 et en bronze lors des Jeux Olympiques de Séoul de 1988. Ayanleh Souleiman, lui, avait déjà fait parler de lui l’été dernier aux Championnats du monde de Moscou, en terminant troisième du 800m. A Sopot, l’Ethiopien Aman Wote, qui est toujours resté au contact du champion du monde, s’est consolé avec l’argent (3’38 »08), tandis que le Marocain Abdalaati Iguider a pris le bronze (3’38 »21).

Vérifiez également

Foot:Les sirenes de la mer rouge éliminée des préliminaires par les burkinabés

L’équipe féminine des moins de 20 ans du Burkina s’est qualifiée pour la phase éliminatoire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *